COLLOQUE CIAD ITB

COLLOQUE CIAD ITB

PERFORMANCE BANCAIRE a sponsorisé un panel lors du Colloque de la CIAD-ITB qui s’est tenu à Abidjan en octobre 2014 avec pour thème :

« les compétences au sein des banques pour relever les défis de l’émergence » avec trois intervenants.

Le premier panéliste fut M. Soungalo TRAORE, Consultant international, qui commença son intervention par une définition de pays émergent qui pour lui est un pays qui a atteint le niveau industriel suffisant pour enclencher le développement auto entretenu de son économie. L’économie émergente dira–t-il, va plus loin que l’économie en croissance laquelle demeure néanmoins un indicateur puissant de capacité de développement.

Il nous soumit quelques pistes de réflexion portant sur:

  • les fonds d’investissement qui peuvent aider à consolider les fonds propres des PME et leur apporter leur assistance en matière de gestion
  • les fonds de garantie avec pour objet de faciliter l’obtention des crédits bancaires aux PME
  • et la mission à assigner aux institutions financières.

S’agissant des ressources humaines, tout en reconnaissant le recrutement sélectif que font les banques , il se pose la question de savoir s’il existe dans les banques, un catalogue des compétences nécessaires par poste de travail  et un programme de formation continue pour actualiser ou renforcer les compétences des Agents ?

Il termina sur les méthodes et moyens techniques à développer et à adapter à notre environnement des affaires notamment nos propres outils de gestion des risques adaptés à nos exigences de suivi des risques pour une efficacité optimum de nos financements.

 

Le second d’entre les trois panelistes, M. Vilévo DEVO, Consultant international également, orienta son intervention sur l’impact de la réglementation bancaire en zone UMOA sur la capacité des banques à être des acteurs de poids dans l’émergence des pays africains.

Selon lui, la réglementation bancaire de l’UMOA est certes pertinente à bien des égards mais elle présente des points de faiblesse structurelle ; on peut noter en effet que:

-le financement bancaire  est notoirement insuffisant tournant à peine autour de 20% selon les états membres et que le cadre légal a promu un système bancaire et financier tourné vers quelques centres urbains et des activités commerciales

-l’environnement réglementaire est répressif, inadapté ou manque d’outils pour les petits établissements de crédit, les établissements spécialisés et les banques publiques

-le dispositif prudentiel de la BCEAO est très marqué « banque universelle » et que d’importants progrès restent à faire en matière de protection des déposants et dans le domaine de la concurrence.

En conséquence, pour M DEVO, les défis de l’émergence économique dans les pays de l’UMOA interpellent les établissements de crédit à financer davantage à diversifier les financements et à financer sain pour demeurer solvables.

Pour ce faire, il souhaite un véritable plan d’actions voire des « états généraux du crédit  » comme ce fut le cas au Sénégal il y a quelques années ; la pratique des dernières décennies enseigne, dira-t-il, que :

-les banques privées ne doivent pas et ne peuvent pas être les seuls acteurs du marché en raison de la diversité et de la nature de la demande

-les pouvoirs publics et les régulateurs doivent être plus visibles en termes d’accompagnement en services non financiers

-une politique résolument volontariste et interventionniste tant de l’Etat que de la Banque Centrale est nécessaire pour donner plus de chance à l’élargissement du financement bancaire de l’économie.

 

En troisième lieu, nous eûmes comme paneliste MME Marthe EHUI qui porta témoignage de l’expérience vécue avec la Mutuelle de Crédit et de Financement des PME en tant que Présidente de ladite Mutuelle.

Performance Bancaire sera également de l’édition 2016 du COLLOQUE CIAD-ITB qui aura lieu à YAOUNDE du 18-21 octobre.

Ce Colloque est précédé du séminaire qu’organise le cabinet sur « LE DIGITAL BANKING : UNE REVOLUTION INCONTOURNABLE » les 13 et 14 octobre à l’hôtel LA FALAISE DE YAOUNDE